rotate background

Rénovation d’un village de vacances – Peymeinade

DCIM100MEDIADJI_0085.JPG

Fermé pendant plus de 8 ans, l’hôtel et le village de vacances de la Tour Carrée à Peymeinade était dans un piteux état, en partie même squatté, avant que le propriétaire,
la Mutualité Sociale Agricole d’Ile-de-France ne se décide à engager un vaste programme de rénovation en vue de leur réouverture.

Si le pari était de taille, la qualité des deux sites le justifiait amplement. Idéalement positionnés entre mer et montagne, dans un cadre méditerranéen assez exceptionnel complanté d’oliviers et de pins d’Alep, l’hôtel et le village de “gîtes” accueillent aujourd’hui des vacanciers désireux de trouver un lieu de détente naturel, pour être un point de départ pour l’exploration de la Côte d’Azur et de l’arrière-pays ou au contraire pour y apprendre à pratiquer le farniente au son des cigales…

Ce projet de réhabilitation ambitieux a rendu possible une véritable renaissance de la “Tour Carrée” :
*d’une part de l’hôtel formé d’une quarantaine de chambres situées pour partie dans le bâti originel du XVIIème siècle, du restaurant avec sa cuisine professionnelle, des salons et salles d’activités ainsi que des espaces extérieurs, tant l’amphithéâtre que la piscine existante rénovée.
*d’autre part des 14 gîtes, ou villas dans lesquelles se répartissent 37 logements, avec en leur coeur un espace ludique nouvellement créé composé d’une piscine avec sa pataugeoire, de jeux d’enfants ou de terrains de pétanques, lieux de convivialité par excellence !

La tâche n’était cependant pas aisée en raison notamment de la dissociation en deux sites, du diagnostic initial incomplet ou de modifications apportées à plusieurs reprises au programme initial… en cours de travaux. Des découvertes en phase démolition ont rendu nécessaires des adaptations du projet du fait de la mise en évidence de travaux de rénovation passés dont il a parfois été impossible de s’affranchir. Si le souci de l’équipe de maîtrise d’oeuvre a été de moderniser les bâtiments existants, en répondant à l’ensemble des normes en vigueur tant d’accessibilité et de sécurité, il a également été d’ouvrir les espaces, de rechercher une cohérence d’ensemble en conservant toutefois l’âme des lieux.

  • /

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *


two + 1 =